L’acné: mon parcours – 3 ans de bataille !

Un grand nombre d’entre nous ont déjà été confronter a l’acné. Malheureusement il n’existe pas de solution miracle, mais a force de persévérance j’ai trouvé la solution qui a fonctionner pour moi et dans cet article je vous parlerai de mon parcours plus en détails. Une série d’articles suivra celui-ci, pour toutes celles qui, comme moi, ont du mal a se débarrasser de cet acné qui persiste.

LE commencement :

Commençons par le début, j’ai passée mes années d’adolescence sans avoir a faire face a l’acné. Un indésirable par ci- par là mais ça n’a jamais vraiment poser problème. Jusqu’à il y a un an exactement, a force de voir des Youtubeuse américaines parler de leur miracle contre les boutons et les pores dilaté je me suis dis « pourquoi pas » et je me suis lancée. J’aurais mieux fait de m’abstenir. Dès les premiers jours j’ai sentie des petits kystes se former sous ma peau, je me suis dis c’est bien les crasses vont sortir, après une semaine j’avais une dizaines de boutons, tous localiser autour de ma bouche. Après 2 mois de Clarisonic j’en avais plus de 60 qui ne partais pas et ça continuais a s’aggraver J’ai donc décidée d’abandonner Clari, me disant qu’elle agressait trop ma peau et que ça irait mieux.

Malheureusement, rien ne s’est arranger. Je suis donc aller à la pharmacie demander conseil, je suis repartie de là avec le Cleanance d’Avène pour nettoyer ma peau matin et soir, de l’Hexomédine a appliquer localement sur l’imperfection et qui l’assèche, Cicaplast de Laroche-Posay contre les cicatrices et Hydrance d’Avène comme crème hydratante. J’ai gardé cette routine pendant 3 mois, une légère amélioration c’est faite voir mais insuffisante pour moi.

LE TRAITEMENT :

Je suis donc allée voir une dermatologue, elle m’a dis que mon acné était hormonale et que donc, il ne serait pas facile de s’en débarrasser. Elle m’a proposer le roacutane mais m’étant un peu renseigner sur tous les effets indésirable j’ai préférée refuser et choisir une solution plus douce. Mon nouveau traitement était donc une gélule de Tetralysal tous les soirs, l’Effaclar de Laroche-Posay matin et soirs comme nettoyant, le Zindaclin 1% gel comme traitement local et Clean Ac comme crème hydratante. J’ai suivie se traitement pendant 3 mois, les premiers ont été très dur, l’antibiotique a fait ressortir tous les kystes sous peau que la Clari avait provoquée. Je me suis retrouvée avec une centaine de boutons toujours autour de la bouche, c’était très dur a vivre.

Aout 2012

Ne voyant pas beaucoup d’amélioration je suis retournée chez ma dermatologue, on a décider de continuer le Tetralysal pendant 3 mois encore mais d’attaquer avec un soin plus agréssif en local. Elle m’a préscrite de la Différine 0.1% et du Pangel. Seulement ma peau ne supportais pas le Pangel, beaucoup trop agréssif, il me brulait tellement que je n’arrivais pas a en dormir. Je l’ai donc proscrit de ma routine et j’ai continuée en appliquant la Différine un soir sur deux.

acn_nov

Ma peau est devenue très sèche, ayant été fort agressée. Je me suis tournée vers la crème Skin Appeal de Louis Wildmer qui est plus riche mais pas encore assez.

LES CICATRICES :

Après 3 mois de ce traitement ma peau a commencer a aller mieux, les boutons disparaissait petit à petit laissant place aux cicatrices. Je suis donc retournée chez ma dermatologue qui m’a dis de mettre fin à mon traitement. De garder la Différine au cas où un indésirable pointerai le bout de son nez et ma dis de me concentré sur mes cicatrices maintenant. Certaines sont tellement profonde qu’il me faudra faire des scéances de laser pour en venir à bout. Malheureusement il faut attendre 1 an sans boutons pour pouvoir commencer le traitement. Pour les cicatrices plus récente elle m’a prescrite le Soin Lissant de Boréade. C’est un soin qui s’applique comme une crème hydratante, étant très nourrissant il a apaiser la sécheresse de ma peau et celle ci tire beaucoup moins. Je remarque une différence au niveau des mes cicatrices, elles sont déjà moins visibles.

acn_fin
Après une bataille de 3 ans, avec des moments de doutes et de mal-être, aujourd’hui je commence a me sentir bien dans ma peau. J’arrive même a sortir de chez moi sans maquillage de temps en temps, ce qui n’étais pas envisageable il y a encore quelques mois. J’ai du faire un gros travail sur moi même que seuls les personnes qui ont eu un acné modéré a sévère peuvent comprendre. L’acné c’est plus que quelques boutons par ci par là, l’acné joue sur le morale et la confiance en soi.

A toutes celles qui, comme moi, se battent contre l’acné. Allez voir une dermatologue, n’essayez pas de traiter l’acné seule car plusieurs facteurs peuvent en être la cause, ce qui fonctionne chez une ne fonctionnera peut-être pas chez l’autre et vous risquerez d’aggraver votre acné et d’agresser votre peau qui vous le fera savoir. Je vous souhaite du courage car je sais a quel point c’est difficile a vivre, a quel point le regard des autres est pesant mais tenez bon, a force de persévérance vous verrez un résultat. Pour vous motiver prenez des photos chaque mois, vous verrez l’évolution que vous ne voyez pas forcément de jour en jour.

Si tu te sent mal dans ta peau et que personne ne te comprends dans ton entourage, n’hésites pas a m’en parler. Je l’ai vécue, je sais à quel point c’est difficile.

Publicités